De la fin du Moyen Age au XXème siècle

lundi 18 avril 2011

JPEG - 18.7 ko

Aux 16ème et 17ème siècles, Harfleur conserve une activité marchande en relation avec l’exploitation des terres conquises lors des grandes découvertes. Vers 1630, Louis XIII ordonne le démantèlement des fortifications, pour empêcher les Protestants de tenir la ville. La cité se pare de belles façades : Pierre Costé construit son château entouré d’un grand parc (l’hôtel de ville actuel), le portail gothique occidental de l’église est caché par un décor de style classique suivant la mode de l’époque. Au 18ème siècle, le percement d’une rue à travers les quartiers ouest (rue du Général Leclerc) et la construction d’un deuxième pont sur la Lézarde dans le prolongement de la rue Notre Dame (rue de la République) confèrent à la ville, avec cette Grande Traverse où les façades alignées en pierre remplacent définitivement le bois, un accent de modernité.

JPEG - 13.7 ko

Le 19ème siècle voit l’installation de plusieurs usines dont les cheminées rivalisent avec le clocher médiéval (huilerie, raffinerie de sucre, briqueterie...), qui trouvent leurs débouchés grâce au développement du chemin de fer (ligne Paris ‑ Le Havre inaugurée en 1847) et aux grands travaux de canalisation du cours inférieur de la Lézarde jusqu’à la Seine, de 1840 à 1887.

C’est aussi l’époque de la redécouverte du Moyen Age : de nombreux artistes produisent des centaines de dessins, peintures, gravures, immortalisant ainsi les quais bordant la Lézarde, le pittoresque des anciennes et étroites ruelles de la cité des Cent Quatre, et les publient dans des revues savantes qui constituent de véritables documents touristiques invitant le lecteur au voyage.

En 1906, la famille Schneider installe à proximité d’Harfleur une usine d’armement dont le modèle vient d’être expérimenté au Creusot. La Grande Guerre l’enrichit, et, jusqu’à 1940 où l’usine est démantelée par l’occupant, une grande partie des personnels qui y sont employés habitent Harfleur. Dans les années 1930, des quartiers de pavillons individuels se développent à Harfleurville (Fleurville) et à Beaulieu. Au lendemain de la guerre, les besoins d’une population croissante à la recherche de logements confortables sont satisfaits dès la décennie 1950 avec la construction des ensembles de la cité de Beaulieu au nord‑ouest. En 1955, au sud du centre ville, on relie les berges de la Lézarde par un troisième pont supportant la route du Havre à Tancarville, et le quartier de la Brèque est progressivement transformé en nœud routier de 1960 à 1991, confirmant ainsi le rôle de carrefour terrestre d’Harfleur.


Commentaires

Dernière Minute

Saison culturelle 2014/2015

  • Programme de la saison culturelle 2014/2015 Lire l'article
  • À voir

    Données manquantes. Contactez le webmaster.

    Navigation

    Articles de la rubrique

    Agenda

    <<

    2017

    >>

    <<

    Mai

    >>

    Aujourd'hui

    LuMaMeJeVeSaDi
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031    
    Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

    Situer Harfleur

    Pour situer la ville d'Harfleur
    Plus de détails...